Les paris sportifs en ligne continuent de diviser les pays de l’Union européenne. Alors que les adeptes des jeux d’argent en ligne espèrent assister à une uniformisation de la réglementation en faveur des opérateurs, le secteur est actuellement légiféré par chaque État membre. Il y a encore deux années de cela, l’Union européenne avait pourtant pour projet d’uniformiser le marché un niveau européen grâce à Michel Barnier, le commissaire européen au marché intérieur et aux services. Il visait en effet la mise en place d’un système de protection des parieurs en ligne, notamment dans le but d’empêcher les activités illégales en matière de paris en ligne.

Un projet de loi avorté en 2014

La commission européenne souhaitait donc que la réglementation soit commune à chaque pays européen pour ce faire. En effet, une législation différente entre les pays ne peut permettre de contrer tous les problèmes d’activités illégales étant donné le caractère transfrontalier des paris en ligne. Le projet de Michel Barnier prévoyait d’ailleurs la mise en place de sanctions envers les Etats refusant de s’aligner à cette nouvelle réglementation européenne. Cependant, ce projet de loi a été abandonné suite au départ de Michel Barnier en 2014.

Depuis, aucun autre projet concernant la simplification de la régulation du secteur n’a été proposé par l’Union européenne, malgré la législation trop restrictive de certains pays comme l’Italie, la France ou l’Espagne. Le secteur des paris sportifs en ligne ne devrait donc pas connaître d’uniformisation dans les années à venir. Chaque État est donc actuellement libre de réglementer comme il le souhaite ce secteur d’activité.